mardi 10 janvier 2012

                              Le poids des mots, le choc des photos

Après la projection des cours-métrages documentaires au cinéma des cinéastes, la 2nde M a participé au deuxième volet du programme « Mon Œil ! », le vendredi 16 décembre 2011.
Nous avons assisté à une conférence de deux heures dans le lycée. L’animateur nous a présenté une série d’images et nous les a commentées à travers trois axes : titrer, légender, spatialiser.

Ces photos étaient plus ou moins récentes et elles s’étalaient sur des genres tout à fait différents.

Certaines nous mettaient mal à l’aise et nous perturbaient comme une les photos de Nan Goldin qui représentait une femme battue ou encore une campagne de Benetton dont le but était de lutter contre le racisme a travers la photographie de trois cœurs identiques qui pourtant provenaient de personnes de couleurs différentes.

 
Nan Goldin, Autoportrait après avoir été battue (1984)
 
Publicité Benetton, campagne de 1996 


 D’autres étaient plus légères et amusantes comme une campagne de la RATP représentant un corps et une tête de poule au téléphone dans le bus, elle faisait référence humoristiquement aux personnes criant presque dans les transports en commun.


Le télescopage du texte et de l’image a été un sujet de réflexion inhabituel et dérangeant.


                                                                             ***




                                                 Food for thought


After the projection of three short features at the Cinéma des Cinéastes in Paris, the European class participated in the second part of the “Mon Oeil!”program.
We attended a two-hour conference during at school. The host introduced a few photos and commented them.

These pictures were more or less recent and dealt with different kinds of style.

Some were disturbing and unsettling like one shot by Nan Goldin representing a battered woman or a Benetton campaign fighting against racism through three identical hearts supposedly coming from persons with different skin colours.

Some others were lighter and funnier like a RATP campaign representing a hen with a human body chattering away on her cell phone in a bus, a humorous way to criticize uncivil people in public transport.

This was quite unsettling and puzzling but provided food for thought.

RATP campaign, 2011
 Amandine
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire