samedi 24 mars 2012

Boxing with a vengeance

Million Dollar Baby is a fascinating story of determination and tenacity. Maggie Fitzgerald, starred by Hillary Swank, is a poor thirty-one-year-old waitress from the lower classes. This ill-starred girl decides to make the difference through boxing. So, she walks into Frankie’s gym to carry out her dream of becoming a well-known boxer.

Clint Eastwood’s character, Frankie Dunn, the gym owner, has trained and managed some incredible fighters like Eddie Dupris, “Scrap”, Played by Morgan Freeman. Scrap is now the assistant of Frankie and the caretaker of the gym. Frankie is skeptical about female fighters so when he sees Maggie in his gym, he immediately tells her he won’t train her and says she was too old to become a boxer. However thanks to her determination and Scrap’s support, who by the way gives her pointers on how to improve, Maggie finally gets Frankie to train her. It then becomes a beautiful story of paternal love which drives her to the top.

Million Dollar Baby, wonderful led from beginning to end by Morgan Freeman’s voice which supplies voiceover narration, is well-served by talented actors. Mr. Eastwood is perfect in the role of this gruff and touching trainer. I think also that Million Dollar Baby is attractive and original because of female boxing. That is where the strength of the film lies. In this story, emotion contrasts with the violence of fights and life. And this is what makes the film wonderful. The story is not just about paternal love between a trainer and his protégé; it also prompts ethic questions especially at the end.

The three main characters are deeply engaging because of their personal stories. Both men carry some frustration and regret. Frankie hasn’t any contact with his daughter and Scrap lost an eye during his 109th fight which marked the end of his career. Frankie feels responsible for this loss because he was the trainer of Scrap and he didn’t stop him during this fight.

That’s why Frankie is now afraid to take his fighters to the top because he will feel guilty for a hypothetical loss. He reads Yeats, studies Gaelic and goes to Mass every day because he is consumed with remorse. This part of guilt prevents him from getting close to anyone. He doesn’t show his emotions. Scrap is his only friend, the only person who understands and knows Frankie. This former boxer is also the only one who never leaves Frankie for another manager. He is always by Frankie’s side. Scrap’s warmth plays against Frankie’s gruff reserve. This complementarity forms the bases of the story. The character of Maggie is the centerpiece of the film. She manages to pierce Frankie’s shell. She complements him perfectly. For him, she replaces his missing daughter and for her, he is a necessary compensation for the cruelty of fate. Indeed, Maggie lost her father and the rest of her family hates her. She is alone, she is poor and she manages by herself. Boxing is everything for her and it is her last chance to get out of poverty. All the characters are touching because life is merciless and in this film the remedy is brotherly love.

Million Dollar Baby, written by Paul Haggis and based on a story of F.X Toole, is a wonderful and breathtaking film with a beautiful story of determination. This production of Warner Bros pictures raises questions about life and dreams. It is a hard, sad but lovely film. No wonder it was awarded four Oscars. So, if you can have the chance to see it, take it. 
                                                          
 My rating : 5/5

Revanche sur la vie

Million Dollar Baby est une histoire fascinante de détermination et de ténacité. Maggie Fitzgerald, incarnée par Hillary Swank, est une pauvre serveuse de trente et un an. Cette femme née sous une mauvaise étoile décide de prendre son destin à contre-pied grâce à la boxe. Son rêve de devenir une boxeuse adulée la pousse à franchir la porte du gymnase de Frankie.

Le personnage de Clint Eastwood, Frankie Dunn, propriétaire de la salle de boxe, a entrainé quelques combattants exceptionnels comme Eddie Dupris, surnommé « Scrap », interprété par Morgan Freeman. Scrap est maintenant l’assistant de Frankie et le gardien de la salle. Frankie est sceptique à l’égard des boxeuses. Lorsqu’il aperçoit Maggie dans sa salle, il lui dit immédiatement qu’il ne l’entraînera pas et qu’elle est de toute façon trop âgée pour une quelconque carrière. Mais grâce à sa détermination et au soutien de Scrap, qui lui donne des conseils pour progresser car il voit en elle un grand potentiel, Frankie accepte finalement d’être son entraîneur. Commence alors une belle histoire d’amour paternel qui propulsera Maggie au sommet.

Million Dollar Baby, magnifiquement mené du début à la fin par la voix de Morgan Freeman jouant le rôle du narrateur, est servi par de talentueux acteurs. M. Eastwood incarne à la perfection cet entraîneur à la fois bourru et sensible qu’est Frankie. Mais c’est surtout la boxe féminine qui rend Million Dollar Baby original et attractif. C’est là que réside tout l’intérêt du film. Dans cette histoire, les émotions contrebalancent la violence des combats et de la vie et c’est ce qui rend le film magique. Le film ne parle pas uniquement d’un amour paternel entre un entraîneur et son poulain, il pose également de réelles questions éthiques, notamment à la fin.

Les trois personnages principaux sont touchants de part leurs histoires : les deux hommes transportent des regrets et de la frustration, Frankie a perdu tout contact avec sa fille et Scrap a perdu un œil lors de son 109ème combat, ce qui a marqué la fin de sa carrière.  Frankie se sent d’ailleurs responsable par rapport à Scrap car il était son entraîneur et il ne l’a pas arrêté. Frankie est maintenant terrorisé à l’idée d’emmener ses boxeurs au sommet car il ne veut pas être coupable d’un éventuel accident. Frankie lit des poèmes de Yeats et étudie le gaélique. Il va régulièrement à la messe car il est rongé par les remords. Cette part de culpabilité l’empêche de se lier avec qui que se soit. Il masque aussi ses émotions. Scrap est son seul ami, la seule personne qui le connaît et le comprend. Cet ancien boxeur est également le seul à n’avoir jamais délaissé Frankie au profit d’un autre entraîneur. La chaleur de Scrap joue magnifiquement bien avec la réserve de Frankie, cette complémentarité apparaît comme la base de l’histoire. Mais Maggie n’en reste pas moins la pièce maîtresse du film. Elle est parvenue à percer la carapace de Frankie. Ces deux personnages se complètent parfaitement. Pour lui, elle remplace sa fille et pour elle, il est une compensation nécessaire à son cruel destin. En effet, Maggie a perdu son père et sa famille la déteste. Elle est seule, pauvre. Elle s’en sort en ne comptant que sur elle-même. La boxe représente tout pour elle, c’est sa seule porte de sortie vers une vie meilleure. Tous ces personnages sont touchants parce que la vie ne fait pas de cadeaux et ici le remède est l’amour fraternel.

Million Dollar Baby, écrit par Paul Haggis et basé sur une histoire de F.X Toole, est un film de détermination à couper le souffle. Cette production de Warner Bros Pictures soulève des interrogations sur la vie et sur les rêves. C’est un film dur, triste mais tellement beau. Les quatre oscars sont pour moi amplement mérités. Donc si vous n’avez pas encore vu ce film et que la possibilité de le voir se présente, saisissez votre chance.

Ma note : 5/5

Lucile

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire