samedi 17 mars 2012

Film Review : Black Swan


Not so black swan

Breathtaking is the only word that comes to the mind. From the beginning to the last second of this phenomenal thriller, you’ll be captivated by the dark atmosphere in the wings of the New York City Ballet Company.

Nina Sayers is a young and talented dancer from the NYC Ballet Company, living with her retired mother. She has a sweet and poised life without problems. Everything starts to change when she is selected to be the new Swan Queen of the company to interpret the famous Swan Lake Ballet. Usually so calm, kind and so sweet, Nina starts to suffer from a scaring schizophrenia which will turn herself into the black swan she had always tried to incarnate for the show.

 What I liked most in this movie is the technical aspect of the work that dancers have to perform everyday and the pressure they often suffer from - including anorexia which Nina is a victim of - is well illustrated and shows the real life of professional dancers. I loved the plot which was absolutely perfect; a bit fantastic but also really credible because of the details and the talent of the actors.

The effects used, especially at the end, are both spectacular and accurate. The music is also well chosen, a little bit stressing at times with Tchaikovsky’s Swan Lake.

            Even if the plot is very well designed, it’s definitely difficult to understand. I had to see the film twice to be sure. Maybe it would be clearer to signal when Nina’s life is real or when she becomes crazy. Her life and her dreams are mixed, it’s quite confusing.

            Natalie Portman who acted as Nina Sayers was absolutely perfect in her role. Both sensitive and fragile, she conveys her fears, her feelings, with excellence. She also gives a perfect image of professional dancers, how they could abandon everything to focus on their passions, how they often suffer from anorexia… The French actor Vincent Cassel was also really compelling in the role of the pervert teacher, and I loved Mila Kunis in the role of Lily, a dark and mysterious girl who is the perfect opposite of the sweet Nina.

            The bottom line is you have to see this movie, a superb mix between a horror film and a thriller, a bit fantastic but also scarily real. Definitely a great moment of cinema!











Star Rating: 4 out of 5 

Plusieurs Oscars et nominations ? C’est un cygne...

Ce film est à couper le souffle. Il vous emporte, vous entraîne et vous enferme dans un univers effrayant et oppressant dans le cadre de la danse classique, qui donne habituellement une image si douce. Dans l’atmosphère sombre et dérangeante des coulisses de la compagnie du New York City Ballet, vous serez captivé par l’histoire hors du commun d’une jeune danseuse assoiffée de perfection et de réussite qui perd le contrôle de son esprit.

Nina Sayers est danseuse au New York City Ballet depuis huit ans. Elle vit avec sa mère, elle-même ancienne danseuse à la retraite. Elle mène une vie tranquille et se donne à fond pour sa passion. Mais sa vie bascule le jour où elle est nommée pour danser la reine des cygnes. Peu à peu elle sombre dans une schizophrénie effrayante due à la pression que son nouveau rôle engendre. Nina travaille sans relâche pour perfectionner le cygne noir, incarnation du mal, qui est l’opposé de son caractère, incarnation du bien. Ce travail l’obnubile tellement qu’elle va elle-même se transformer en une fille violente et agressive et perdre peu à peu le contrôle de son corps et de son esprit pour devenir un « cygne noir ».

Ce que j’ai adoré ? C’est bien évidemment l’aspect technique du film car les mouvements et le travail des danseurs sont fidèlement interprétés et montrés. Tout comme la pression qu’ils subissent au quotidien. L’intrigue est subtile et bien déroulée tout au long du film, elle tend vers le fantastique mais reste tout de même très crédible grâce à un nombre hallucinant de détails et de précisions, ainsi qu’aux excellentes prestations des acteurs. Les effets spéciaux sont assez spectaculaires notamment quand Nina se transforme réellement en cygne. La musique souvent stressante et intrigante est aussi très appréciable. On peut noter que l’on retrouve Le Lac des Cygnes de Tchaïkovski comme bande son originale.

Seul bémol, l’intrigue est tellement bien ficelée que l’on a parfois du mal à faire le point. Certains éléments restent assez confus et il aurait été préférable de préciser quels sont les évènements de la vie de Nina qui se passent réellement pour les différencier de ses moments de délire.

Quand aux acteurs ils sont tous plus excellents les uns que les autres ! Je me dois de souligner la prestation remarquable de Natalie Portman dans le rôle de Nina. Elle incarne un personnage fragile et doux mais tellement peu sur d’elle. A travers son interprétation elle nous transmet ses peurs et son stress que l’on ressent presque à ses côtés. L’acteur français Vincent Cassel est également très bon dans le rôle du professeur de danse pervers. J’ai aussi beaucoup aimé la ténébreuse Mila Kunis dans le rôle de Lily. C’est un personnage intriguant et sombre, sensuel et quelque peu démoniaque. Un très bon choix d’actrice pour contraster avec l’héroïne.

En conclusion j’incite tout le monde à voir ce film à la limite entre le film d’horreur et le thriller. Envoutant et choquant vous en sortirez bouleversés comme il se doit après un grand moment de cinéma.

Elisa C.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire