lundi 23 décembre 2013

How to win 1000 euros

Martin a student of our 2M European section has just won a very famous radio game.
Here is an account of his feat.

Who knows the answer?

      The 21 December 2013, I went to the selections and recordings of Le Jeu des Mille Euros at Colombes M.J.C theatre.

What's the Jeu des 1000 euros ?

The jeu des 1000 euros is a radio game show created in 1958, presented by Nicolas Stoufflet on France Inter.
 A team of two candidates has to answer a series of questions harder and harder each time. If they manage to answer correctly all the questions, they can try the banco, a difficult question where only one answer is possible, during the time of one minute. If they succeed, they can try the last and hardest question, the super banco. If they give the right answer, they win the game and earn 1000 euros that they share equally between themselves.
There are adult emissions but also junior ones.


The session started with junior selections. We were 8 or 9 if I remember well. We were three from high school; there were four candidates from middle school or primary school and a college student. The two first candidates to find the answer to three questions would be qualified. The student has to answer more questions because he was older. I was first to find three answers; the symbol of Lebanon, gem cutting unit and the painter of L'Eglise d'Auvers sur Oise. So I was qualified and I filled a paper with the producer Yann Pailleret. It’s the student who qualified after.  His name is Etienne and he studies architecture at Paris Val de Seine. Nicolas Stoufflet came to meet us and asked some questions about us. Then we picked some envelopes containing the questions, and the recording started.

I felt something special when Nicolas Stoufflet said the traditional “Chers amis, bonjour” (Dears friends, hello!). I realized that Etienne was really stronger than me, he knew many things and I knew just a few answers. We struggled to answer all the questions, except one. However, we were able to go to the Banco, but we had to pass the sound draft. We succeeded. The banco question was about James Cook and Etienne found the answer rapidly. 

We wanted to have fun so we went to the super banco. There, it would be a shame to fail. I was anxious but Etienne seemed cool.

 The super banco question that the presenter red to the sound of the mythical metallophone, was: how do we call dog-sledding drivers? I thought “Oh Oh, we're lost” but Etienne told to me “I know it, I know it!” Nicolas Stoufflet said that it was an English word. I looked at Etienne, he whispered me: “a musher”. I had no idea if it was true or false. I said “Go, say it”. He did. 
The silence after was never-ending. “A musher!!!!” repeated Nicolas Stoufflet. I looked at Etienne again, he looked at me. We had won! 

We went down the flight of stairs. Colombes mayor Philippe Sarre came to shake our hands and congratulated us. We went back to our seats and listened to the adult competition.
A team of two women won like us the 1000 Euros and a team of two men failed at the super banco. They didn't win any money.
Then I went back on the stage of the theater and the producer gave me the cheque. The deputy mayor asked us our phone numbers in order to meet a journalist and to do an interview for the town newspaper.

The show will be broadcast on January 22, 2014 at 12:45 on France Inter.
Listen to it!




Qui connaît la réponse ?

Le 21 décembre 2013, je suis allé aux sélections et enregistrements du jeu des milles euros au théâtre de la M.J.C de Colombes.

Le jeu des 1000 euros, qu’est-ce que c’est?

Le jeu des 1000 euros est un jeu radiophonique créé en 1958 et présenté par Nicolas Stoufflet sur France Inter.
Une équipe de deux candidats doit répondre à une série de questions, de plus en plus dures. S’ils réussissent à répondre à l’ensemble des questions, ils peuvent tenter le banco, une question difficile avec une seule réponse possible de la part des candidats pendant une minute. S’ils réussissent, ils peuvent tenter le super banco, la dernière question et de loin la plus difficile. S’ils donnent la bonne réponse, ils gagnent le jeu et remportent la somme de 1000 euros qu’ils se partagent équitablement.
Il y a des émissions pour les adultes mais aussi des spéciales jeunes.


La session a commencé avec les sélections du spécial jeune. J’y ai pris part. Nous étions 8 ou 9 candidats si je me souviens bien. Nous étions 3 au lycée ; il y avait quatre candidats au collège ou en primaire, et un étudiant. Les deux premiers candidats à trouver les réponses à trois questions seraient sélectionnés pour l’enregistrement. L’étudiant devait répondre à plus de questions car il était plus âgé.
J’ai été le premier à trouver trois réponses : le symbole du Liban, l’unité de mesure des pierres précieuses et le peintre ayant réalisé L’église d’Auvers sur Oise. J’étais donc qualifié et j’ai rempli un papier avec le producteur Yann Pailleret. C’est l’étudiant qui a ensuite été sélectionné. Il s’appelle Etienne et étudie l’architecture à Paris Val de Seine. Nicolas Stoufflet est venu nous rencontrer et nous poser des questions nous concernant. Nous avons choisi des enveloppes contenant les questions, et l’enregistrement a commencé.

J’ai ressenti quelque chose de spécial quand Nicolas Stoufflet a scandé le traditionnel « Chers amis, bonjour ! ». J’ai réalisé qu’Etienne était bien plus fort que moi, il connaissait beaucoup de choses et moi je ne connaissais la réponse qu’à peu de questions. Nous avons réussi non sans mal à répondre à toutes les questions, sauf une. Néanmoins, nous pouvions aller au banco, mais nous devions passer le repêchage sonore. Nous avons réussi. La question banco avait pour sujet James Cook et Etienne a trouvé rapidement la réponse. Nous voulions avant tout nous amuser donc nous avons tenté le super banco. A ce stade, il aurait été décevant d’échouer. J’étais anxieux mais Etienne semblait détendu.

La question du super banco, que le présentateur a lue au son du mythique métallophone, était : Comment appelle-t-on les conducteurs de traineaux à chien ? J’ai pensé « Oh oh, nous sommes perdus ! » mais Etienne m’a dit « Je le sais, je le sais ! ». Nicolas Stoufflet a dit que c’était un mot anglais. J’ai regardé Etienne, il m’a chuchoté : « un musher ». Je ne savais pas du tout si c’était vrai ou faux. Je lui ai dit « Vas-y, dis le ». Il l’a dit au présentateur. Le silence après était interminable. « Un musher !!! » a répété Nicolas Stoufflet. J’ai regardé Etienne de nouveau, il m’a regardé. Nous avions gagné !

Nous avons descendu les quelques marches. Philippe Sarre, le maire de Colombes, est venu nous serrer la main et nous féliciter. Nous sommes revenus à nos places et avons écouté les émissions adultes. Une équipe de deux femmes, a gagné comme nous les 1000 euros et une équipe de deux hommes a échoué au super banco. Ils n’ont donc pas gagné d’argent.

Ensuite je suis revenu sur la scène et le producteur m’a donné le chèque. La maire adjointe nous a demandé nos numéros de téléphone en vue d’une rencontre avec un journaliste, pour faire une interview pour le journal de la ville.

L’émission sera diffusée le 22 janvier 2014 à 12h45 sur France Inter. Ecoutez-la!

Martin









dimanche 8 décembre 2013



Tell about :
1- What you like wearing
2- Where you shop
3- The clothes you see on others but would definitely not wear
4- What you would like to wear if you could afford it
5- What clothes tell about your personality
Dites-nous :
1- Ce que vous aimez porter
2- Où allez-vous pour acheter vos vêtements
3- Les vêtements que vous voyez sur les autres mais que vous ne porteriez pas
4- Ce que vous aimeriez porter si vous pouviez vous le permettre
5- Les vêtements qui reflètent votre personnalité


I like wearing casual clothes like jeans or shorts and short-sleeved-graphics tops. I like wearing high sneakers, but low sneakers too like Nike blazer, Hummel or Vans. To buy my clothes I usually go in malls and my favorites brands are Pull and Bear, H and M, Levi’s and Hollister. I don’t wear three piece suit at school but I’d like to be chic, well-dressed  for the special events. If I could afford it I like to wear a Canada Goose. There are many clothes like corduroy pants or green and yellow clothes that I would definitely not wear because I don’t think it they would suit me. My outfit is usually nondescript.
My clothes tells about me that it is important for me to be well-dressed and that I like to be dressed in a simple way. 




J’aime porter des habits simples tels que des jeans ou des shorts et des T-shirt illustrés. J’aime porter des baskets montantes mais aussi des basses comme des Hummel, des Nike blazer ou des Vans. Pour acheter des vêtements je vais habituellement dans les centres commerciaux et mes marques préférées sont généralement Pull and Bear, Levi’s, Hollister, H&M. Je ne porte pas de costume à l’école, évidemment, mais j’apprécie m’habiller chiquement pour les grandes occasions. Si je pouvais me le permettre, je m’achèterais une Canada Goose. Il y a de nombreux vêtements, comme les pantalons en velours ou les habits verts et jaunes, que je ne pourrai vraiment pas porter car je pense qu'ils ne m'iraient pas. Ma tenue est généralement passe partout.
Mes habits reflètent le fait qu'il est important pour moi d'être bien habillé et que j'aime les choses simples

Mathis





lundi 2 décembre 2013

I like wearing casual clothes that I love and at the same time I don't want to look too much like anybody else. It also goes with my mood and influences of the time.
I mainly shop at Brandy & Melville,and all kind of thrifts, because these are my favorite places and that's where I can find really unique pieces.
I would definitely not wear leggings and fur. There are also some clothes that I find cute but that would not suit me well.
If I could afford it, I would wear anything coming from the Kooples, Maje and American Apparel because these are my favourite brands ; although I'd rather spend my money on anything other than clothing.
  My clothes say that I don't mind about the trends and wear what I like without asking questions, or by inspiring me to people I love.

 
J'aime porter des vêtements confortables que j'adore et sans pour autant trop ressembler à tout le monde. Ça peut aussi aller avec mon humeur et mes influences du moment.
Je fais les magasins principalement chez Brandy & Melville, et dans toutes sortes de friperies, parce que ce sont mes endroits préférés et qu'on y trouve toutes les pièces les plus uniques.
Je ne porterai jamais de leggings et de fourrure. Il y a aussi des vêtements que je trouve mignons mais qui ne m'iraient pas bien.
Si je pouvais me le permettre, je porterai tout ce qui vient de the Kooples, Maje et American Apparel car ce sont mes marques préférées ; même si je préfèrerais dépenser mon argent dans autre chose que des vêtements.
Mes vêtements révèlent que je m'en fiche de la mode et que je porte ce qui me plaît sans me poser de questions, ou bien en m'inspirant de personnalités que j'aime.

Nayla 
1)What do you like wearing ?
At school, I like wearing what’s comfortable, mainly loose-fitting jeans and big hoodies; pretty tomboy. In addition, I love wearing robes, ponchos and clothes from different cultures.

2)Where do you shop?
I mainly shop in Macy’s and Ralph Lauren. I find a lot of interesting clothes there.

3)The clothes you see on others but would definitely not wear?
Most girls my age wear heels at school, which is inappropriate in my opinion, they’re too young for this. I think crop tops are cute and all, but I’d never wear them, they’re not made for me.

4)What’d you like to wear if you could afford it?
I don’t really know – I don’t go shopping much. I’d rather buy expensive objects or use the money to travel.

5)What do your clothes say about your personality?
I reckon my clothes don’t say anything about my personality because I’ve already did a quiz about this on a website and the result was far from reality.

  1. A l’école, j’aime porter ce qui est confortable, plutôt des jeans amples et de gros pulls à capuche ; assez garçon manqué. De plus, j’adore porter des peignoirs, des ponchos et des vêtements de différentes cultures.
  2. Je fais du shopping en partie chez Macy’s et Ralph Lauren. J’y trouve beaucoup de choses intéressantes.
  3. La plupart de filles de mon age portent des talons à l’école, ce qui à mon avis est déplacé, elles sont trop jeunes pour ça. Je pense que les petits hauts sont mignons, etc., mais je n’en porterais jamais, ils ne sont pas fait pour moi.
  4. Je ne sais vraiment pas – je ne fais pas beaucoup de shopping. J’achèterais plutôt des objets chers ou utiliser cet argent pour voyager.
  5. Je pense que mes vêtements n’en disent pas long sur ma personnalité car j’ai déjà fait le test sur un site et le résultat était loin de la réalité.


     Inès

dimanche 1 décembre 2013


I like wearing jeans, blue or grey or black whatever. I also like wearing tee-shirts or sweats. I love sneakers in winter and low shoes like “vans” in summer. I prefer dark or white clothes but the colourful ones are good too. All my clothes are casual.

I shop in malls such as “La Défense” in Pull&Bear or Jack&Jones or Celio, Levis… But I don’t really like shopping.
 

I don’t like tuxedo or tank top and shirts are too tight for me.

I don’t want to have more and higher price clothes.

It means that I’m casual and relax and I’m not bothered  






J'aime porter des jeans, bleus, gris ou noir peu importe. J'aime aussi porter des tee-shirts ou des sweats. J'adore les baskets montantes en hiver et les chaussures basses en été comme les Vans. Je préfère les vêtements noirs ou blancs mais ceux colorés sont bien également. La totalité de mes vêtements sont normaux et discrets.

Je fais du shopping dans des centres commerciaux comme La Défense à Pull&Bear ou Jack&Jones, Celio, Levis... Mais je n'aime pas particulièrement le shopping.

Je n'aime pas les costumes ni les débardeurs et les chemises sont trop serrées pour moi.

Je ne veux pas plus de vêtements ni des vêtements plus chers.

Mes vêtements  montrent que suis quelqu'un de normal, de décontracté et que je ne me soucie pas du regard des autres.



Théo